Paris en 1900, ville de tous les peches et mythes. L’existence Des vampires est dévoilée. L’humanité réussit à les dompter et les réduire à l’etat D’esclaves.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Constance De Madieres

 :: Premiers Pas :: Présentations :: Présentation Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 4 Mai - 0:50

Code:
[b]Akechi Goro [/b] - [i]Shin Megami Tensei : PERSONA 5[/i] - [u]Constance De Madieres[/u]


Carnation : Peau blanche, très pâle et fragile.
Taille : 1m72
Corpulence : 49kg
Cheveux : Blonds vénitiens, lisses et mi-longs.
Yeux : Noisettes - ambrés.
Signe(s) distinctif(s) :
→ Sa peau en plus d'être très sensible et fragile marque facilement.
→ Il porte des gants de manière quasi permanente, ses mains sont couvertes de cicatrices et de brûlures.
Constance est un jeune homme perturbé. Bien qu'il ait eut une existence d'apparence parfaite, l'obsession malsaine qu'il nourrissait vis-à-vis de son père toujours absent a complètement détraqué son esprit.

Pourtant au premier abord, c'est un garçon qui se montre absolument délicieux et d'une intelligence remarquable. Respectueux, avenant, charmant et délicat, son sourire semble presque figé sur son visage d'angelot blond. C'est le parfait fils à papa, que l'on pense incapable de faire la moindre gaffe qui pourrait mettre sa famille dans l'embarras. Mais tout ceci n'est qu'une façade, une hypocrisie qu'il sert aux personnes qui l’entourent que ce soit à l'école ou lors des rassemblement bourgeois.

Derrière les murs du manoir dans lequel il vit et dans lequel il a grandit, il est un enfant fort capricieux et impatient. Sa mère qu'il ignore s'écrase devant son tempérament dominateur qui contraste si dangereusement avec sa physionomie frêle et fragile. Il mène la vie dure à beaucoup de ses domestiques, humains comme vampires, qui vivent dans la crainte constante de ses colères. Profondément sadique, il use et abuse du pouvoir que lui offre son statut pour asservir et torturer les gens qui lui déplaisent ou l'impatientent.

Beaucoup le pensent sans pitié, se demandant même s'il possède un cœur. Et en effet, Constance en a un, de cœur, un cœur qui depuis bien longtemps ne bat plus, de manière figurée. Un cœur qui s'est fragilisé et refroidi face à tous les efforts inutiles que le jeune homme s'est vu fournir pour tenter vainement de gagner les faveurs et attirer l'attention d'un père trop occupé pour se soucier de lui.

Une frustration qui l'a rendu fort instable et détestable dès l'instant où il réussit à s'échapper au regard de la société élitiste dans laquelle il grandit.
DE MADIERES Constance
Âge : 19 ans.
Nationalité : Française.
Profession / études : Ecole supérieure privée catholique.
Etat civil : Fiancé à Mlle la Comtesse Isabelle Des Roys D'Echandelys.
Situation familiale :
→ Père : Léandre De Madieres, Maire de Paris.
→ Mère : Béatrice De Madieres, Héritière d'une riche famille italienne. Son nom de jeune fille est Di Alicandro.
Situation financière : Incroyablement aisée.
Groupe : Aristocrates.

Constance est le seule et unique produit d'un mariage arrangé comme il y en a tant dans l'aristocratie française. Son père s'est vu épouser une femme héritière d'une famille italienne qui possédait une grande influence et plusieurs relations au sein du gouvernement français. Cette union permit à l'homme de gravir rapidement les échelons et de se retrouver un beau jour maire de la capitale française. Un poste qui lui laissait bien peu de temps pour s'occuper d'un fils qu'il n'avait voulu que pour se vanter d'avoir un héritier qui pourrait éventuellement, un jour, succéder à son poste.

Constance fut en grande partie élevé par des domestiques, lorsqu'il ne passait pas son temps dans les meilleures écoles catholiques parisiennes. Il profita des enseignements les plus studieux et des services les plus pointilleux que n'importe quelle personne de son statut pouvait se voir offrir. Il fut un enfant exemplaire, qui, encore aujourd'hui, réussit tout ce qu'il entreprend. Brillant violoniste, élève modèle, véritable Prince au sein de ses pairs... Le garçon a toujours tout fait pour briller et s'attirer les louanges des autres, faire la fierté de ses parents et surtout de son père. Malheureusement pour lui, sa mère en avait trop peur pour s'en occuper et son père était trop prit par le travail pour lui accorder un brin d'attention.

Constance vécu avec cette constante frustration d'essayer de plaire à ces deux inconnus qui lui avait donné la vie, tant et si bien qu'il commença à rendre la vie impossible à ses domestiques pour se venger. L'introduction des Vampires dans la famille fut le prétexte idéal pour que son méprit se dépeigne de la manière la plus cruelle possible. Il profita de la haine que tous éprouvaient envers ces créatures pour les torturer et les martyriser à loisir et ainsi évacuer tout son mal-être, ce qu'il fait encore très bien aujourd'hui. Pourtant, même si ces actes odieux le défoulent, il le dégouttent tout autant, ce qui l'a fait développer au fil des années un toc assez persistant qui l'oblige à se laver les mains de manière répétitive après chacune de ses " crises ".

Sa famille possède actuellement les plus beaux spécimens de Vampires : propres, beaux, dociles et serviables à souhait. S'il ne peut toucher à ceux qui servent ses parents, il n'a aucune pitié à malmener les esclaves que son père lui achète grassement. Il est d'ailleurs devenu encore plus violent depuis l'annonce récente de son futur mariage à une jeune femme hideuse qu'il se voit forcé de courtiser. Ayant " accidentellement " finit par tuer le dernier majordome qu'il s'était vu offrir, son père décida d'acquérir pour son fils un nouveau jouet qu'il aurait un peu plus de mal à briser. Un fort et fier Vampire nommé Marius, qu'il passe pour l'instant plus de temps à bouder, préférant s'en prendre au reste du petit personnel. Quelque chose chez son nouveau majordome l'inquiète et le dérange, mais Constance espère bien trouver le moyen et le courage d'humilier cette bête et idéalement, de la détruire. Peu importe le nombre de cadavres qu'il devra accumuler pour faire part à son père de son insatisfaction.

A votre propos

Pseudonyme : Lexodus.
Âge : 27 ans.
Commentaire : Paix et Amour.

avatar
Messages : 1
Date d'inscription : 30/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parislave  :: Premiers Pas :: Présentations :: Présentation Validées-